MAIKA

Amaika.jpg
© Aude-tte

MaiKa est une artiste peintre de talent que j’ai eue la chance de rencontrer ce mois de mai 2017 lors d’un volontariat à San Ramón, près de Zacatecas au Mexique. Et parce que j’aime son travail je voulais vous la présenter ici sur ce blog 🙂

Processed with VSCO with m5 preset

Maika : « Bonjour, je suis Maika, artiste peintre, photographe et illustratrice autodidacte. Je suis maman d’un incroyable petit garçon de maintenant onze ans.

Je ne pourrais dire à quel moment je suis tombée dans la pratique de la peinture, la photographie et l’illustration. Cela a été un processus graduel, à différentes périodes je me suis dédiée plus à un art qu’à un autre, je ne peux pas m’adonner qu’à un seul domaine. Si à une période je me dédicace plus à la pratique de la photographie, à un moment je vais ressentir de la nostalgie pour la peinture et ressortir mes pinceaux, pour ensuite dévier sur l’illustration. (Maika peint des contes pour enfants ndlr).

Mais si il y a une chose que je sais c’est que je suis une artiste plasticienne parce que c’est ainsi que je me sens pleinement moi même.

Les techniques que j’ai expérimentées sont :

– l’aquarelle,

– la gouache,

– « l’aguada » (encre de chine),

– le charbon de bois,

– les dessins au crayon,

– les pastels sèches et à l’huile,

– la peinture à l’huile,

– la peinture acrylique,

– les techniques mixent, etc.

Processed with VSCO with m5 preset

Les supports que j’utilise pour réaliser mes travaux :

– le carton,

– le papier,

– la toile,

– les détritus,

– le plastique,

– les murs et les pierres.

Mais celle que j’apprécie le plus est la peinture acrylique sur toile.

murlolis-encours1.jpg
Nous avons peint ensemble à San Ramón, ici Maika réalise un hibou

J’aime peindre un peu de tout, des maisons, des paysages, des personnages, des idées, des sentiments… J’aime peindre des choses réalistes sans perdre l’esthétique d’une peinture, je suis toujours en recherche de mon style.

Je travaille et ai travaillé avec quelques galeries et restaurants, principalement à «Los Cabos » et «Guadalajara», ils m’ont ouvert leurs portes et c’est toujours un plaisir de travailler avec eux : la « Casa Dahlia Galery », « Legacy Galery », « Galería Casa Azul », « Galería Tosho », « Restaurante Monique », « Restaurante Alcaravea » entre autres.

peinture4.jpg
© Maika

Je travaille sur un conte pour enfants. J’ai toujours caressé l’idée d’illustrer des histoires pour enfants., à plusieurs reprises j’ai cherché a collaborer avec un auteur mais jamais n’en ai eue l’opportunité, si bien que je me suis dit « Pourquoi pas le faire moi même? » et je me suis lancée.

En ce moment je suis en plein milieu de la réalisation d’un conte, il me reste quelques mois avant la publication.

L’idée du conte, c’est plutôt la nécessité de laisser des messages positifs aux enfants. Lorsque vous devenez mère ou responsable de la vie d’un autre, ou que quelqu’un qui dépend de  votre exemple,  fait que votre perception de la vie change. Peut-être que pour beaucoup c’est à ce moment que nous commençons réellement a avoir conscience de notre existence. Vous arrêtez d’être égoïste pour vous donner aux autres.

Beaucoup d’enfants ont la chance de grandir avec des parents aimants qui ont de bonnes valeurs et principes. Mais d’autres n’ont pas cette chance et je voudrais que ses messages les atteignent, de l’espérance, quelque chose de positif..

De cette nécessitée m’est venue l’idée de donner des classes d’arts plastiques en utilisant des déchets. Je vais te raconter un peu de moi, je vie seule depuis que j’ai 18 ans, quasiment toutes mes activités professionnelles ce sont déroulées dans des sociétés d’éco-tourisme, quelques fois comme guide, le plus souvent en tant que photographe. Le contact direct avec la nature mais également avec des touristes de tout âges, conditions sociales, différentes manières de penser et de vivre, m’a fait prendre conscience de l’urgence de l’éducation pour ceux qui n’en ont pas l’opportunitée. 

Mexico mais aussi toutes les autres nationalités (le contact avec des touristes me la fait réalisé), tous nous avons les même problèmes d’écologie, de propreté, de violence, de manque de valeurs et de bonne habitudes…

Nous nous plaignons beaucoup de ces problèmes mais si quelqu’un commence à agir alors je me dis « Pourquoi pas toi? » chaque initiative peut faire la différence.

Ce projet d’enseigner l’art en utilisant des déchets fait partie de cette nécessitée. Inculquer des valeurs positifs sur l’écologie et la pollution en utilisant les déchets récupérer le long des routes et les réutiliser pour en faire des choses positif en utilisant l’art.

 

Au cours de ces classes j’invite des personnes qui ont des qualités particulières : une personne qui serait experte pour s’occuper des animaux, des artistes, des musiciens afin d’éduquer l’oreille à la bonne musique. Au travers de la musique se transmette les bonnes et les mauvaises idées. Toutes personnes qui pourraient nous laisser quelque chose de positif est toujours la bienvenue. J’espère que j’aurais de nouveau l’opportunité de continuer ce projet ce prochain cycle scolaire.

murextdetail3
Peinture réalisée par Maika à San ramón

J’aime la photographie ! La photo est une façon pour moi d’enregistrer tout ce que je vois. J’ai fait des photos de mariages et d’évènements mais celles qui me plaisent le plus sont les photos animalières, de nature. J’aime photographier les baleines, les dauphins, les requins, les raies mantes etc (Maika à travaillé plusieurs années en tant que photographe sur des tours touristiques en bateau à Las Cabos ndlr) Chaque fois que je retourne la bas pour prendre des photos c’est la même émotion intense, comme si c’était la première fois. » 

MaiKa Art

20935_290223515904_8039074_n.jpg
©Maika

Retrouvez son univers sur sa page Facebook  🙂

traitTexte original en espagnol : 

maika2.jpg
©Aude-tte

Maika : « Hola soy Maika, pintora, fotógrafa e ilustradora autodidacta, madre soltera de un increíble hijo de ahora 11 años.

No se decirte en que momento me involucré de lleno en todo esto de la pintura, la fotografía y la ilustración, ha sido un proceso  gradual, ya que en diferentes tiempos he hecho más una cosa que otra, no puedo estar fija en una sola área, una temporada me involucro más en la foto y luego me entra la nostalgia y empiezo con el arte, después brinco a la ilustración.

Pero si te puedo decir que me dí cuenta de que era artista plástico porque es en lo único que me siento realmente yo.

Processed with VSCO with m5 preset
Peinture réalisée par Maika a San Ramòn

Las técnicas que he experimentado :

– acuarela,

– gouache,

– aguada (tinta china),

– carboncillo,

– lápiz,

– pastel, pastel al oleo,

– oleo,

– acrílico,

– técnicas mixtas,

– encáustica y otras…

illustration2.jpg
©Maika

Materiales en los que he hecho obras :

– cartón,

– papel,

– madera,

– tela,

– basura,

– plásticos,

– pared y piedra.

Pero mi técnica favorita es el acrílico sobre tela.

peinture1
©Maika

Me gusta pintar un poco de todo, casas, paisajes, gente, ideas, sentimientos… me gusta que sea lo más apegado a la realidad, sin dejar de verse como pintura, aunque sigo en ese proceso de buscar mi estilo.

Trabajo y he trabajado con algunas galerías y restaurantes, que se encuentran principalmente en Los Cabos y Guadalajara,  me han abierto las puertas y siempre es un gusto trabajar con ellos: Casa Dahlia Galery, Legacy Galery, Galería Casa Azul, Galería Tosho, Restaurante Monique, Restaurante Alcaravea entre otros.

IMG_9193
©Maika

Estoy haciendo un cuento para niños, siempre me gustó la idea de ilustrar un cuento, busque muchas veces algún autor, pero nunca se dió la oportunidad, así que me dije y ¿porqué no hacerlo yo?, aún estoy en el proceso de edición, me faltan pocos meses para que salga al público.

Las ideas de los cuentos, bueno la necesidad de dejar buenos mensajes en los niños, que tanta falta hace, cuando uno se hace madre o responsable de una vida que depende de tu ejemplo, la perspectiva de vida cambia, quizá para muchos es cuando empieza realmente a tener sentido la existencia, porque dejas de ser egoísta para darte a los demás, muchos niños tienen suerte de crecer con padres amorosos, con buenos valores y principios, otros muchos no y en cierta forma quisiera que de alguna forma les llegara algo de esperanza, algo bueno…

De esa misma necesidad también salió la idea de dar arte reciclado, veras te contaré un poco de mi, vivo sola desde los 18 años, casi todos mis trabajos han sido en empresas de ecoturismo, algunas veces de guía y casi siempre de fotógrafa; el contacto directo con la naturaleza y turistas de todas edades, condición social,  diferentes formas de pensar y esa desmedida forma de vivir que tenemos, me hizo sentir más consientemente la urgencia de educar sobre todo a los que menos oportunidades tienen. Al rededor de mi país y platicando con personas de diferentes nacionalidades, todos tenemos el mismo problema, la basura, la violencia, la falta de valores, la falta de muchas buenas costumbres, etc. , nos quejamos mucho de esta problemática, de si alguien hace o no,  luego me quedo pensando y ¿porqué tu no?, vamos haciendo la diferencia.

Este proyecto de hacer arte con basura, es parte de esa necesidad de educarnos, no solo a ellos, a mi hijo y por supuesto a mi misma, ya que en el transcurso de las clases, también invito a gente con alguna cualidad, ya sea expertos en cuidados de animales, para concientizar al cuidado de las especies; algún artista músico, para educar el oído a la buena música, ya que por la música también entran las buenas o pésimas ideas. Toda persona que nos pueda dejar algo positivo siempre es bienvenida, espero que el próximo ciclo escolar tenga otra vez la oportunidad de continuar con este proyecto.

 

carteiint1.jpg
Peinture réalisée par Maika dans la chambre de son fils à San Ramón

 

Fotografía, ¡me encanta tomar fotos!, que te puedo contar, la foto es una forma de registrar todo lo que veo, he hecho fotos de bodas y eventos, sesiones, pero  las fotos que más me gustan es de la naturaleza: las ballenas, delfines, tiburones, matarrayas, etc, ¡oh, es hermoso y sumamente emocionante!, siempre que vuelvo a tomar fotos de esos animales  es la misma emoción como si fuera la primera vez. »  

MaiKa Art

14955819_10154030271305905_3405377456872302714_n.jpg
©Maika

Sigue la sobre su pagina Facebook  🙂

Publicités

SAN RAMÓN

1.jpg
Monchell et moi même devant sa maison 🙂

J’ai réalisé un volontariat par le biais de Workaway à San Ramón, petit village proche de Guadalupe qui est lui même la ville voisine de Zacatecas, à une nuit de bus de Mexico.

Je suis restée dans la famille de Monchell tout le mois de mai, avec Maria (Monchell) et ses deux enfants, Rafa et Joaquin. J’ai mangé sain, des bons légumes et fruits du marché et me suis découvert une passion pour les quesadillas ❤

guadalupemercadoC7206.jpg
© Aude-tte – Le marché un dimanche matin aux aurores, paraitrait-il que ces rats des champs ont de forts pouvoirs thérapeutique et guérirait le début de cancer 🙂

Maria fait partie d’une fratrie de dix enfants, la maison familiale où habite les parents Carmen et Enrique est en face du logis de Maria, à droite se trouve la maison de sa soeur Maika, en face plus à gauche la maison de sa soeur Lolis et en face (encore) plus à droite vie son frêre Agustin avec sa compagne Natalie (qui est venue par ici en volontariat l’année passée et qui n’est jamais repartie 🙂 ). Je vais passer pas mal de temps avec son autre soeur Pili qui me racontera l’histoire de Zacatecas. La première semaine, les après-midi j’ai donné quelques cours de français à Sergio et Pili (et tous les curieux qui passaient par là) ce qui nous a bien fait rire 😀

Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – Vers la fin de mon séjour se sont déroulées des festivités en l’honneur du Saint du village
Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – Beaucoup de cow-boy par ici 🙂

Tout les matins je me lève à 7h30 et nous petit-déjeunons tous ensemble, en général des oeufs brouillés mélangés à une tortilla coupée en morceaux ou à des légumes verts, des quesadillas, de la salade de fruits et quelques fois des céréales avec du lait et un « jugo verde », un jus à base d’ananas, de salades (mais je ne sais pas laquelle… un truc vert) et de nopal. Ensuite je passe, comme il est convenu avec Workaway, cinq heures à « travailler ». Chanceuse comme je suis je n’ai fait que de dessiner et peindre. 🙂

Tous les après-midis Monchell emmene les enfants à leurs activités sportives, et me dépose parfois à la « plaza » (petit centre culturel où travail la famille et où je traîne au café Sanctissima) et j’y retrouve Pili ou Lolis. Parce qu’il n’y avait pas internet dans la maison de Monchell, l’électricité non plus d’ailleurs les deux premières semaines 🙂

Toute la famille est croyante et pratiquante catholique, j’ai pu donc les accompagner à plusieurs reprises à la messe. Tous les jours du mois de mai les petites filles sont invitées à déposer une fleur devant l’autel pendant la messe de fin d’après-midi. Elles sont alors toute joliment apprêtées de robes blanches et arborent un air fier pourvues de leurs bouquets de fleurs. Et le mois de juin c’est au tour des jeunes garçons.

Un dimanche, Monchell nous a emmenée à une messe en plein air au pied du « ermitorio » proche de San Ramón. « El Ermitorio » est un chemin/escalier en forme de croix qui arpente le flanc de la montagne. A son sommet se trouve une grotte d’où la sainte vierge serait apparue. Il y a également plusieurs petites maisonnettes de chaque côtés de la croix ce qui, je suppose, à donné son nom au site.

Processed with VSCO with m5 preset
©Aude-tte – Après la messe les croyants se restaure à divers stands de nourriture (je me suis goinffrée d’enchiladas ce jour la 🙂 )
Processed with VSCO with m5 preset
©Aude-tte – Vue sur la plaine au sommet de la montagne

traitUn peu de Wikihistoire 

*

Guadalupe

guadalupe.jpg
© Aude-tte – Entrée du « Convento Franciscano de Nuestra Señora de Guadalupe »

Au centre de la ville de Guadalupe se trouve un ancien monastère de moines franciscains, en partie requisitionné par le gouvernement et transformé en musée. Mais subsitste encore un monastère habité par des moines franciscains. À l’intérieur du musée ce trouve de nombreuses peintures religieuses réalisées par des artistes mexicains qui mixent l’art européen plutôt austère et la chaleur de l’art mexicain dans ses couleurs et ses motifs.

 

egliseguadalupe.jpg
© Aude-tte – L’intérieur du « Convento Franciscano de Nuestra Señora de Guadalupe »
egliseguadalupe2.jpg
©Aude-tte – L’intérieur « Convento Franciscano de Nuestra Señora de Guadalupe »

(Source Wikipédia) « Notre-Dame de Guadalupe (en espagnol Nuestra Señora de Guadalupe) ou Vierge de Guadalupe (en espagnol Vírgen de Guadalupe) est le nom donné à la Vierge Marie lors de son apparition à un indigène du Mexique en 1531, ainsi qu’à l’icône acheiropoïète qui lui est associée. C’est une figure catholique majeure de l’Amérique ; les nations américaines y sont réunies en son jour de fête, chaque année, le 12 décembre, selon tous les calendriers liturgiques propres au continent américain. À cette occasion, de nombreuses célébrations sont organisées dans le monde entier.

Elle porte plusieurs titres : patronne de la ville de Mexico depuis 1737, patronne du Mexique depuis 1895, patronne de l’Amérique latine, patronne de la ville de Ponce à Porto Rico et patronne des étudiants du Pérou depuis 1951 (Pie XII), Reine du Mexique et Impératrice des Amériques depuis l’an 2000 (Jean-Paul II).

En 2014, 18 millions de personnes ont visité la Basilique Notre-Dame de Guadalupe de Mexico, dont près de 7,2 millions le 12 décembre. Ce qui en fait, avec la cathédrale Notre-Dame de Paris, le lieu de dévotion catholique le plus visité après le Vatican. »

madoneguadalupe.JPG
©Aude-tte – La Virgen de Guadalupe, représentation présente dans le « convento », ancien couvent converti en partie en musée adjacent à la basilique.

Pour la petite anecdote, la « virgen de Guadalupe » qui se trouve au sein du couvent est la seule qui porte un anneau au doigt.

*

Zacatecas 

A plusieurs reprises nous sommes allées à Zacatecas, soit le soir pour boire une « chela » (bière) ou en journée pour nous rendre à divers évènements.

(source bonjourmexique) « Habitée à l’origine par les tribus parentes des Chalchihuites et des Quemadas, la découverte d’importants gisements d’or et d’argent sur les flancs du « Cerro de la Bufa » décida les Conquistadors à y fonder une ville. Les haciendas que l’on visitera dans la région étonnent par les dimensions de leurs patios : c’est à Zacatecas, dans ces immenses cours pavées, que l’on procédait, autrefois, au nettoiement des métaux précieux extraits des mines aux alentours. Lavés à grandes eaux, ces minerais étaient triturés, puis mélangés à des sulfates, des oxydes de cuivre et du mercure, afin d’obtenir un métal pur. Située dans des gorges étroites, dominées par les pics du « Cerro de la Bufa », de la « Mala Noche » et « d’El Padre », la ville est un bel exemple d’architecture coloniale avec ses maisons serrées les unes sur les autres et ses marches raides en pierre qui relient rues et ruelles. Le nom Zacatecas signifie en náhuatl « la terre où pousse l’herbe zacate ». 

Processed with VSCO with m5 preset
©Aude-tte – Façade de la catédrale de Notre-dame-de-l’Assomption de Zacatecas en pierre rose.

En 1993, le centre historique de Zacatecas a été déclaré par l’Unesco, « Patrimoine Culturel de l’Humanité », distinction accordée seulement à ces lieux qui sont d’un intérêt exceptionnel par ses caractéristiques et sa valeur universelle. Cliquez http://whc.unesco.org pour avoir le lien avec le site de l’Unesco qui décrit la valeur exceptionnelle de Zacatecas. Revêtue de pierre rose, elle est une des plus belles villes du Mexique. »

(source Wikipédia)  » La ville de Zacatecas fut fondée le 20 janvier 1548 pendant la conquête espagnole, lorsque Juan de Tolosa, Diego de Ibarra, Cristobal de Oñate et Baltasar Temiño de Bañuelos découvrirent d’importants gisements d’argent. La ville se développa énormément et devint, comme Guanajuato, un important centre minier pendant le xvie siècle et le xviie siècle, jouant un rôle central dans l’histoire des mines d’argent au Mexique. »

(source Wikipédia en anglais) « La ville est surnommée « con rostro de cantera rosa y corazón de la plata » (avec un visage de pierre rose et un coeur d’argent) du fait de la construction en pierre rose de la plupart de ses monuments iconiques et de ses mines d’argent qui ont stimulé son développement et font parti de son histoire. Comme d’autres ville du Mexique, comme Guanajuato et Taxco, la ville a été construite près de mines sur un terrain très accidenté. Elle se situe au pied du « Cerro de la Bufa, qui a été une des plus grande mine d’argent du monde. » 

Processed with VSCO with m5 preset
©Aude-tte – Des fanfares mobiles arpentent les rues piétonnes de Zacatecas et de nombreux jeunes les suivent en s’enivrant et en dansant sur des sons traditionnels mexicains 🙂
labufa2.jpg
©Aude-tte – Vue sur Zacatecas depuis le Cerro de la Bufa

traitÀ ce volontariat j’ai eue la chance de pouvoir réaliser de nombreuses peintures un peu partout, à vrai dire je n’ai fait que ça 😀 ! Je vous laisse les découvrir ici 🙂

Vous pouvez les retrouvez avec plus de clichés sur mon site

Un oiseau feuillu sur l’entrée de la petite école

Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte

La porte d’entrée de Monchell

Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – croquis
Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte

Un colibri à l’entrée de la maison de Monchell

Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – en cours
MURALFINI_1
© Aude-tte
MURALFINI_DETAIL5
© Aude-tte – détail

Un Great Kiskadee à l’arrière de la maison de Monchell

Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – croquis
Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – fini !
Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – détail

Un Tlacuache sur la maison de Lolis

Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – Croquis
Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – Au boulot !
Processed with VSCO with m5 preset
© Aude-tte – Tadaam

trait1

Pour retrouver un peu ce projet 

Le lien Workaway, ou sur Facebook (le centre culturel)